Hypertension artérielle et maladie rénale.

La maladie rénale est une maladie qui prédispose à l’hypertension artérielle suite à diverses modifications de l’équilibre corporelle. Il est par ailleurs difficile dans certain dossier de faire la part des choses entre “l’oeuf et la poule” compte tenu de l’absence de renseignement sur le début de la maladie. Est ce l’hypertension qui a provoqué la maladie rénale ? Est ce la maladie rénale qui a provoqué l’hypertension ?

“L’ oeuf”

Lors d’une maladie rénale le rein va être à l’origine de plusieurs messages hormonaux qui vont augemnter la pression artérielle :

  • Message de retenir l’eau et le sel
  • Message visant à augmenter le tonus (rigidité) des artères.
  • Message visant à augmenter le système hormonal de l’hypertension, ou perturbant la régulation de l’hypertension.

Par ailleurs lors de l’insuffisance rénale de nombreuses toxines ont des effets délètères sur la parois des artères provoquant une accélération de l’arthériosclérose (maladie des artères) et à l’origine de l’hypertension.

“La poule”

Mais l’hypertension artérielle va elle même poursuivre une destruction du rein . D’une part l’artère rénale va être abimée et le flux sanguin vers le rein altéré, d’autre part la pression au niveau des artérioles (petites artères ) arrivant au filtre rénale (glomérule) va rendre malade ce filtre qui va fibroser disparaitre.

On comprend alors pourquoi le contrôle tensionnel est très important dans la maladie rénale car cela va diminuer le risque d’évolution de la maladie rénale et aussi de maladie cardio vasculaire (infarctus cardiaque, accident vasculaire cérébral).

A ce titre la mesure de la pression artérielle chez votre médecin traitant est importante, il est formé pour prendre en charge cette maladie. Il est le dépositaire de l’interprétation car certaines mesures peuvent être faussées pour diverse raisons (le stress par exemple). Il jugera le moment ou une mesure à domicile sera nécessaire.

En fonction de la maladie rénale et du patient on visera une pression artérielle en dessous de 130 – 140 mmHg de systolique – premier nombre- et de 80 -90 mmHg de diastolique –second nombre – voir plus bas si cela est supporté et selon certains types de maladie.

Il existe de nombreuses classes de médicaments qui seront utilisés pour le contrôle de l’hypertension artérielle. Tous les médicaments ont des effets secondaires aussi il est conseillé si l’hypertension artérielle n’est pas trop haute de changer le style de vie dans la mesure du possible. L’amélioration de nombreux paramètres peut permettre de gagner quelques mmHg.

Si cela ne suffit pas ou n’est pas possible il vous sera prescrit une ou des médications. Vous pouvez demandez à votre médecin une consultation pour apprendre à utiliser correctement le traitement et connaitre ses effets secondaires ou comprendre la notice –cela prend du temps !- .

Lorsque le maladie rénale est importante le contrôle tensionnel est parfois très difficile ( plus de trois médicaments sans atteindre un bon contrôle: hypertension artérielle résistante). La prise en charge de l’hypertension artérielle résistante est plus délicate et mérite selonl a cause la visite chez un des spécialistes de l’hypertension. Votre médecin famille peut vous guider dans ce choix.

ESHESC: sociétés européennes d’hypertension et de cardiologie. KDIGO: organisation mondiale pour les soins en néphrologie. CKD (INS RÉNALE CHRONIQUE): maladie rénale; DM: diabète; Protéinuria: Albuminurie ou Protéinurie, sBP: pression artérielle systolique, dBP: pression artérielle diastolique

Dr Guillen Anaya Miguel Ange,

Médecin Interne

Nephrologie et Hypertension.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here