PROTEINURIE-ALBUMINURIE – Fiche Proteinurie Albuminurie à imprimer cliquez ici

Les points clés

La présence de protéine ou d’albumine dans les urines est une maladie qui peut être grave. Dans cette maladie le filtre rénale naturelle (appelé glomérule) est malade et laisse passer les protéines du sang dans les urines. Plus la capacité du filtre est atteinte, plus la maladie est grave plus il y a de l’albumine ou des protéines dans les urines. Les infections urinaires provoquent une protéinurie qui n’est pas due à une maladie du filtre rénale et rentre dans l’ordre après l’infection.

Les symptômes

Souvent, au début, la protéinurie (ou albuminurie) n’a pas de symptômes. Lorsqu’elle augmente vous pouvez avoir des œdèmes ou de l’essoufflement.

Les causes

Les causes de maladie qui touchent le glomérule sont le plus souvent l’hypertension et le diabète, mais également l’obésité, des maladies inflammatoires chroniques, les maladies génétiques (familiales), la prise prolongée de certains médicaments, le tabac. Le dépistage une fois par an est conseillé. Il existe aussi des causes inflammatoires graves et urgentes.

Le diagnostic (comment savoir?)

La quantification de l’albuminurie / protéinurie par échantillon ou par collecte est importante car la tigelle est imprécise. L’interrogatoire et l’examen du patient aident peu mais fera suspecter une maladie rénale urgente. Pour certaine maladie on devra recourir à la biopsie du rein pour analyse au microscope et recherche de la cause. ! la fonction rénale peut encore être normale dans le sang au début de la maladie !

Quels sont les risques ?

Lorsque les glomérule rénaux (filtres) sont très malades ils peuvent se nécroser. Les reins perdent alors leurs fonctions (insuffisance rénale), et de nombreuses complications apparaîtront: la rétention d’eau (oedème), l’anémie (pâleur et essoufflement), l’accumulation du potassium (trouble du rythme cardiaque), les maladies des os (fractures) et des artères (accidents vasculaires). Si la maladie arrive au stade ultime (fonctionnement trop faible des reins pour vivre) le patient aura besoin de dialyse ou de greffe rénale.

La prise en charge ?

Le médecin généraliste et le néphrologue évalueront les moyen de diagnostic et traitement. La recherche de la cause est très importante. Une part sera donnée aux médicaments pour corriger les anomalies provoquées par cette maladie rénale (anti-hypertenseur spécifique, diurétique). Dans certains cas la biopsie rénale guidera vers des médicaments spécialisés

Le régime a une autre part importante, il vous sera proposé par le médecin, éventuellement aidé par une diététicienne formée en maladie rénale. (selon les besoins: limitation des protéines, limitation du sel, des produits phosphatés, …).

La prévention

Pour prévenir l’aggravation de la maladie rénale, albuminurie et protéinurie  :

Avoir une hygiène de vie:

  • arrêt du tabagisme
  • avoir une activité physique

Suivre des règles de diététiques:

  • limiter les apports en sel.
  • ne pas abuser de protéines et surtout d’apports en phosphore.

Les précautions

Eviter les médicaments toxiques

  • Eviter les AINS, éviter les médications sans conseils.
  • Prévenir vos médecins de votre maladie rénale.
  • Surveiller votre poids

 

Dépistage médecine scolaire: Le dépistage de la protéinurie en médecin scolaire se fait par tigelle. Sa positivité demande de faire la différence entre une protéinurie de croissance (protéinurie orthostatique) d’une vraie maladie rénale par des tests spécifiques.

 

Consultez rapidement !

si vos jambes sont plus gonflées

si vous êtes plus essouflés

si vous avez du sang de les urines

si vous urinez trop peu par rapport à ce que vous buvez.

 

Rédaction: Dr Guillen A MA, Médecin Néphrologue.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here